Σάββατο, 12 Μαΐου 2012

Δειγματική διδασκαλία στα Γαλλικά Déjeuner du matin


Déjeuner du matin



1. Analyse prépédagogique



Identification du document
Pourquoi l’enseigner ?
Écrit, Littéraire, Authentique. On peut le trouver dans une librairie, sur internet, toute l’année.

Pour le plaisir de lire (Cadre, 2001, 57).
Analyse communicative
Émetteur : Jacques Prévert, poète
                français du XXe siècle (1900-1977).
Récepteur : Tout lecteur de poésie                                  francophone.
Canal : Collection poétique « Paroles »
Message : Scène d’abandon d’une personne
                 observée par elle-même, poème.
Code : Langage français quotidien, presque
           banal.

Acte de communication :
- Narration d’une communication non verbale entre deux personnes.
Acte de parole :
- Raconte d’une histoire au passé.
Contenu culturel :
- Le café au lait au déjeuner français
- Habitudes vestimentaires quand il pleut
- Rapports interpersonnels
Analyse linguistique
Contenu morphosyntaxique :
-L’emploi du passé composé pour une narration au passé.
- L’emploie des adverbes de temps (d’abord, ensuite, après, puis, enfin)
Contenu lexicale :
- Vocabulaire lié à la préparation du café au lait.
- Habitudes vestimentaires quand il pleut.
- Rapports interpersonnels.
Analyse formelle
-Titre
-Texte poétique
- Sujet : « Il » sauf aux derniers vers où « il » devient « Je ».

2. Fiche pédagogique



Éléments techniques
Niveau : A1-A2 après l’enseignement du passé composé ou à tout niveau pour des raisons récapitulatives.
Public : à partir de douze-treize ans
Durée : 2 heures environ en classe et une heure à la maison.
Travail : En groupes de quatre élèves
Matériel : -Photocopie du poème
                - Biographie, photographie et ergographie                  de Jacques Prévert (en grec et/ ou en    français).
- Des feuilles de papier pour écrire la suite de l’histoire.
- Des feuilles de papier et des crayons en couleur pour créer la BD (à la maison)

Objectifs











Compétences

Communicatif
- Comprendre la signification d’une communication non verbale.
Linguistiques
- Raconter une histoire au passé
- Raconter une histoire au passé en employant des adverbes de temps.
Socioculturels
- La notion du café au lait au déjeuner français.
- Habitudes vestimentaires quand il pleut.
- Rapports interpersonnels.

- Compréhension écrite (globale, fine, analytique)
- Production écrite (en prose ou en vers et BD).

Phases du travail
Introduction : Remue-méninges : vocabulaire lié au petit déjeuner, aux vêtements, aux conditions météorologiques. Préparation : Observation de la part des élèves de la photocopie sur Jacques Prévert. Distribution de la photocopie du poème. Lecture silencieuse. On invite les élèves à observer le titre et à faire des hypothèses sur le sujet du poème.
Exécution : Distribution des fiches de l’apprenant et travail par groupes de quatre élèves. La correction se fait collectivement.
Suivi : Les élèves sont invités à créer une BD chez eux
Auto-évaluation : Les élèves complètent une fiche



3. Fiche de l’apprenant

A. Compréhension écrite

  1. Choisissez la bonne réponse :



1. Combien de personnes sont là ?     Une personne

                                                            Deux personnes

                                                            Trois personnes



2. Ces personnes, ce sont :                 Deux hommes

Un homme et une femme 

Un homme et un homme ou une femme. On n’est pas sûr.



3. Où se trouvent ces gens ?               Chez eux 

 Dans un café 

Ce n’est pas dit



4. Quel temps est-ce qu’il fait dehors ?       Il fait beau

                                                                      Il pleut

                                                            Il neige   



5. La scène se passe                                      Le matin

                                                                      L’après-midi

                                                                      Le soir



  1. Dites si c’est vrai ou faux


Vrai
Faux
1
La personne qui dit « je » à la fin du poème est très content/e


2
L’homme ne parle pas à « je »


3
Quand il part, l’homme porte son blouson


4
L’homme regarde bien « je »











Et maintenant justifier vos réponses par des phrases tirées du poème



  1. ………………………………………………………………………………..
  2. ………………………………………………………………………………….
  3. ………………………………………………………………………………….
  4. ………………………………………………………………………………….





3. Qu’est-ce que l’homme a fait ? Mettez les phrases dans le bon ordre. 



a
Il a bu le café au lait

b
Il a mis les cendres dans le cendrier

c
Il a mis le café dans la tasse

d
Il est parti

e
Il a mis son chapeau et son manteau de pluie

f
Il a fait des ronds avec la fumée

g
Il a allumé une cigarette

h
Il a ajouté du lait et du sucre

i
Il s’est levé

j
Il a reposé la tasse






B. Un peu de grammaire



1. Soulignez les verbes et dites si cette scène se situe au présent ou au passé. ………………………………………………………………………..……....

………………………………………………………………………………………….

2. Réécrivez le poème commençant  par ‘maintenant’…………….….....

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….………………………………………………………………………………………………….. 3. Réécrivez les phrases de l’exercice 3 en commençant par « d’abord, puis, après, ensuite, enfin » etc. ……………………………………….........

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

C. Production écrite



1. Écrivez la suite et fin de l’histoire (si vous pouvez continuez le poème)………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………



2. Ajoutez au poème des adjectifs-couleurs…………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

3. A la maison créez la B.D. de l’histoire.



D. Évaluation



1. Dites si vous avez aimé ce cours  et pourquoi  ………………………… …..……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………



2. Évaluez ce que vous avez appris :



Après avoir étudié le poème « Déjeuner du matin » je peux…
Très bien
Assez bien
Pas très bien
Je n’ai pas compris
Raconter une histoire au passé




Employer des adverbes de temps pour raconter une histoire au passé (d’abord, ensuite, puis, après, enfin etc)




Créer une Bande Dessinée à partir d’une situation où l’on ne parle pas (non verbale)




Expliquer comment on fait un  café au lait.




Dire ce qu’on porte quand il pleut.







Déjeuner du matin

Il a mis le café
Dans la tasse
Il a mis le lait
Dans la tasse de café
Il a mis le sucre
Dans le café au lait
Avec la petite cuiller
Il a tourné
Il a bu le café au lait
Et il a reposé la tasse
Sans me parler
Il a allumé
Une cigarette
Il a fait des ronds
Avec la fumée
Il a mis les cendres
Dans le cendrier
Sans me parler
Sans me regarder
Il s'est levé
Il a mis
Son chapeau sur sa tête
Il a mis
Son manteau de pluie
Parce qu'il pleuvait
Et il est parti
Sous la pluie
Sans une parole
Sans me regarder
Et moi j'ai pris
Ma tête dans ma main
Et j'ai pleuré.

                                                            (Jacques Prévert, « Paroles », Gallimard, 1946)


Qui est Jacques Prévert ?


Jacques Prévert [fr] est né à Neuilly-sur-Seine en 1900 dans une famille modeste. Il arrête ses études à l’âge de quinze ans pour gagner sa vie avant de devenir, au cours des années vingt, l’un des compagnons de route du Surréalisme. Vers 1930, il se tourne vers le théâtre et le cinéma.

En 1946, il publie Paroles, son premier recueil de poèmes, qui obtient un succès immédiat et fait de lui un artiste populaire. Installé à Saint-Paul-de-Vence de 1948 à 1955, puis de nouveau à Paris, il publie d’autres recueils : Spectacles (1951), La Pluie et le Beau Temps (1955), Fatras (1966). Il meurt en 1977 dans sa maison du cap de la Hague en Normandie.
____
Source: SABBAH, Hélène et autres, Littérature Textes et Méthodes, Ville LaSalle, 1994, 415






1 σχόλιο: